Tu as toujours pensé que Graph et rpg ne s'accorderaientt jamais? Soul Academy et Color Graph allie les deux. Possède le SoulStar et entrez dans la légende.
 

Partagez | 
 

 [Miss Snow]Fiche de personnage de Pétale Evernight

Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Snow
Gentil dessinateur
Gentil dessinateur
avatar

Messages : 27
Date de naissance : 06/11/1999
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : LA!!! A côté de toi! (avec une hache)

MessageSujet: [Miss Snow]Fiche de personnage de Pétale Evernight   Dim 24 Fév - 2:42

Votre personnage:

Nom: Evernight
Prénom: Pétale
SoulStar: Contrôle des ombres
Sexe:
Age: 16 ans
Classe: Terminal
Description physique:
Pétale est très jolie, elle a physique très agréable à regarder, on ne peut pas la confondre dans la rue elle est très reconnaissable (et de toute façon elle n'est non plus pas discrète...) Elle aime s'habiller à sa façon c'est à dire à ses goûts. Elle aime bien la mode mais elle suit quand ça lui plaît, elle aime s'habiller élégamment, discrètement et ne s’intéresse pas forcément à son maquillage. Elle a les cheveux blonds plus vers les foncés retombant gracieusement un peu en bas de ses épaules. Des yeux verts complètent son visage.Sa peau est très blanche, elle ne bronze pas au soleil, tant mieux car ça ne lui irait pas mais elle aimerait bien. Un collier bleu pend toujours à son cou. C'est une pierre précieuse, donné en héritage dont elle ne se sépare jamais. Sur son visage, elle a des pommettes rose.Pétale n'est pas très grande, elle n'est pas non plus petite, elle est mince est plus pour sa taille "moyenne". Elle a un visage très doux et affectueux, elle a toujours un regard ailleurs mais elle sait rester (parfois) concentrée.
Description de caractère:
Malgré toute les apparences, Pétale prend des décisions rapidement, elle est téméraire. Son Soul l'oblige a aller vers les gens, ce qui fait que s'approcher d'une ennemi ou autre n'est pas un problème, éviter le problème ne sera pas son genre. Elle est bonne en sport, pour les autres matières ça reste à voir... Elle ne se donne pas vraiment mis à part en français, juste la littérature.

Histoire:
Pétale 2 mois:

Le docteur s'avança près du jeune couple. Dans l'immense demeure on pouvait entendre des pleurs.
-Je suis désolé madame, vraiment.
-Pourquoi? ne puis-je pas avoir d'enfants? Pourquoi?
-Je vous l'ai dis madame Evernight, vous avez une maladie qui fait que vous êtes dans l'incapacité d'avoir un enfant. Elle se soigne très bien mais...Enfin, vous savez que..Pour les enfants ce n'est pas possible... Je suis désolé.
Le mari de la femme enleva la main de l'épaule de sa tendre aimée, puis,  releva la mine.et paru du coup plus... Fort. Cet genre d'homme là était généralement inébranlable.
-200 euros c'est ça?
La femme se retourna vers son mari une fois le docteur partit:
-Qu'allons nous faire?

Autre endroit, plus loin.
Au milieu des bois isolés, dans un tempête de neige qui fait rage une jeune femme aux cheveux blonds foncés marche avec son bébé dans les bras. Du sang coule du sang de la femme. Elle est blessée de partout.
_Aïe...
Elle laisse un regard à son bébé. Elle ne bouge plus.
-? Ma chérie?
Elle tâte son visage mais elle ne réponds pas. Elle n’esquisse pas un geste.
_Ma chérie!
Dans le loin elle entend des aboiements. "Est-ce due à moi ou est-ce qu'ils m'ont vraiment retrouvées?"Ce dit-elle. Soudain, elle voit une ombre, puis une deuxième. De toutes ses jambes, elle détale comme un lapin. Des larmes perlent son visage. Puis, à bout de force, elle voit un petit village. Elle s'écroule contre une maison luxueuse, dès qu'elle s'appuie un bouton sonne, du moins une alarme sonne.


En plein milieu des larmes le couple entend l'alarme assourdissante à toute jambe, ils regardent qui est à la porte: une femme avec un bébé. Une fois à l’extérieur, la femme prit le bébé et l'homme la femme.

Quand la jeune fille se réveilla, elle n'arrivait même plus à bouger le bras. Elle chercha du regard son bébé où était t-elle?
-Mon enfant..
L'autre femme se retourna avec le bébé dans les bras.
-Elle va bien ne vous en faîtes pas. Vous avez eu toutes les deux énormément de chance, si vous étiez restez plus sous cette tempête vous seriez mortes à leur qu'il est. Mais pas de gestes brusques, votre jambe est empoisonnée, et votre fille est tellement épuisée qu'elle a besoin d'énormément de repos. Et aussi... Hum?
La sonnette se fit entendre. La jeune dame déposa le bébé puis elle ouvrit la porte.
-Police d'Etat! Nus avons ordre de fouiller votre maison. Une criminelle se cache chez vous.
Avec un visage troublée elle se tourna vers la femme.
-C'est...C'est de vous que ces messieurs parlent?
La femme blessée se leva, la tête triste. Elle se diriga vers la porte de derrière, sans prendre son bébé. "Si je la prend avec moi, elle mourra. Elle vient d'échapper à la mort ." Elle se leva, pris une porte qui menait par derrière, ensuite, elle s'adressa à cette dernière, qui la regardait étrangement. Ses yeux s'embuèrent de larmes.
- Prenez soin de ma fille.... Pétale.
Et elle disparu.

Pétale 8 ans:
Quatre double, tierce, double croche...Une fois mon cour de musique terminée, je me repose. Cléa, mon amie est en ma compagnie. L'école de musique est  est réputée mais mon père préfère que je fasse de la danse, ce en quoi je ne suis pas capable mais bon, comme qui dirait, l'espoir fait vivre. Nous sortîmes dans la rue commerçante.
_Comment elle fait pour faire des noire de cette manière là? On dirait un hippopotame face à des gazelles, ça devient sérieux à ce niveau là! Et on est en troisième année quand même.
Elle sortit ça du tel naturel que je ne pu m'empêcher de pouffer. J'aimais beaucoup Clea car elle disait ce que personne n'osait dire.
Devant nous, se trouvait la ruelle sombre, elle ne m'inspirait pas confiance mais c'était important car je ne pouvais pas rentrer chez moi sans passer par là, ou alors il y avait un détour mais cela faisait 2 km. Soudain, je vis des silhouettes humaine qui patientait. Je regarda Cléa qui avait vue aussi et elle paraissait inquiète. Ont passa près d'eux, un  des deux hommes nous adressa la parole:
_elle s'en vont où les pt'tites pitchounes?
_La où t'ira pas connard!
Cette offensive de la part de Cléa me fit rire. Bon, moi je n'aurai jamais dit ça, mes parents me l'interdisent, de plus, je trouve que c'est trop tôt pour notre âge, mais avec Cléa c'est une autre histoire. Ont s'apprêtaient à partir en courant quand un homme fit tomber Cléa et lui mit un couteau au cou puis il m’appela:
_Un seul bruit et ta copine meure.
_Quoi?! Mais... Je vous en prie! Lâchez là! Je vous donnerait de l'argent si vous vous voulez! Mais lâchez là! Laissez nous!
Je n'en revenais pas. Mais je lui aurais réellement donner de l'argent, mais son acolyte fit un signe "non" de la tête quand je mentionna l'argent. Qu'allions nous devenir?
_Les ordres, sont les ordres petite demoiselle. Maintenant si tu veux pas qu'on tabasse toi et ta copine... MONTE DANS LA VOITURE!
Je déglutie péniblement et pleurant comme Cléa, je montais docilement dans la voiture. Dès que j'entra dans la voiture on me mit à moi et mon amie une cagoule sur la tête et on nous plaça dans une valise qu'on installa dans le coffre. Au bout de à peu près 2 heures, la voiture s'arrêta. On prit l'immense valise dans lequel Cléa et moi nous nous trouvions et, je remarqua que ses hommes nous emmenèrent dans un endroit où il y avait du monde. J'entendais de l'agitation, les voitures, les klaxons... Enfin, ils nous libérèrent. Je sentais une forte odeur de rouillé et de cigarette. Un homme s'approcha de nous deux, il était impressionnant!
_ Écartez la rousse (c'est Cléa) demandez votre argent à l'accueil.
Les deux messieurs qui nous avaient enlevés repartir, ils mirent Cléa sur une chaise... Electrique?
_Qu'est ce que vous me voulez à la fin?!
J'éclatai en sanglot, pourquoi? Soudain, je me rappelais, je savais que j"avais été adopté j'adorais cette histoire, c'était très... Chevaleresque. Peut-être était-ce ma mère? La vrai, celle qui m'avait donnée la vie.
_C'est... de ma mère dont vous voulez des informations? Celle qui m'a laissée?
_Tu lui ressemble énormément, très subtile pour une gamine.
_...Merci... J'était écœuré, ce merci crachait de ma bouche.
La pièce était close, fermée. Je vis son ombre, et si...? Non, je me l'étais promis, jamais ne le montrerai. Jamais. Mon... Pouvoir ne devait pas être dévoiler. Sous aucun prétexte, c'est ce que m'avait dit ma mère adoptive.
-Qui est ma mère biologique?!
-Une idiote qui a abandonnée sa fille et qui est rechercher par la mafia.
J'espérais juste que c'était une mauvaise blague mais je ne retrouvais plus Cléa.
J'entendis juste un bruit, presque un cri et un bouton presser.
Et puis... Là, un corps blanc, inerte et couvert de sang. Cléa. J'étouffa un sanglot.

-Clé....a?...
Elle ne bougeait plus, cette peau blafarde n'allait pas avec sa tignasse rousse emmêlée.  
Il était temps d'agir, je bougeais mon pied et marchait sur son ombre. Il ne pouvait plus bouger, je l'avais immobilisé grâce à mon pouvoir. Il cria un juron et à ce moment là, la police arriva. Pourquoi pas avant? Ma chère amie aurait été sauvée. 
La suite fut brève, on m'emmena à la Soul Academy sans que je puisse dire au revoir à mes parents adoptif et que j'obtienne de réponse sur ma mère biologique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soul-academy.kanak.fr/
 
[Miss Snow]Fiche de personnage de Pétale Evernight
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» D&D 4.0 - Soirée test et formation du groupe
» Fiche de Personnage sympatoche
» DRAGONS BLOODED EXALTED : LA CAMPAGNE
» [JdR] Fiche de Personnage - Version 2
» [Asphyx]Fiche de personnage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soul Academy :: Administration :: Administration :: Présentations validées-
Sauter vers: